View site in

L’alliance inclusive dans les milieux de vie et de travail

Pour que notre milieu de vie et de travail soit diversifié et inclusif, il faut parfois « se mêler des affaires des autres ».

Vous entendez un commentaire raciste, sexiste ou transphobe. Que faites-vous? Peut-être ne faites-vous rien et pensez « Ce n'est pas à moi de m’insurger. Je ne suis pas une femme / une personne de couleur / transgenre. Ce n'est pas mon combat. Je ne devrais pas m'en mêler ».

Pour que notre milieu de vie et de travail soit diversifié et inclusif, il faut parfois « se mêler des affaires des autres ». Lorsque nous laissons passer des commentaires racistes, sexistes, âgistes, capacitistes, homophobes ou transphobes, nous contribuons à établir la culture de ce qui est acceptable dans nos entreprises et nos collectivités. John Amaechi, psychologue américano-britannique et ancien joueur de la NBA, compare ces comportements au fait de jeter des détritus par terre. Il est illégal de jeter des détritus par terre, mais il est clair qu’on peut le faire puisqu’il y a des détritus partout. « Le fait de ne rien dire est ce qui envoie le message qu’aucun mal n’est fait » (1). Le silence perpétue le comportement. Le pire comportement toléré définit la culture de l’entreprise et de la collectivité.

Lorsqu'une personne ou un groupe ne peuvent pas mener une vie décente normale et ne sont pas traités équitablement, nous sommes tous touchés, que ce soit au travail ou dans notre vie personnelle. Nous n’échappons pas à ce qui se passe autour de nous. Ce que les gens disent et font influence notre façon de penser. Le fait de fréquenter des gens qui stigmatisent les personnes qui sont différentes d'eux-mêmes encourage l'agressivité et la méfiance (2). Si au contraire nous faisons preuve d’empathie, de bienveillance et de compassion envers les personnes marginalisées, non seulement nous tissons des liens avec elles, mais nous changeons également la façon dont les gens qui nous entourent pensent et se comportent.

Être une alliée est plus difficile que se dire qu’on l’est. Si nous voulons vraiment être des alliés, nous devons apprendre à connaître les gens, découvrir les obstacles qu’ils doivent surmonter et les soutenir dans leurs luttes. (3)

Le présent article porte sur les façons dont vous pouvez entreprendre votre cheminement d’alliée au travail et dans votre collectivité.

Qu'est-ce qu'un allié au juste?

Un allié est une personne qui soutient et défend un groupe (ou une personne) et lui donne les moyens d’agir, même s’il ou elle n’appartient pas à ce groupe3. Être une alliée demande du travail et vous engage pour la vie. Ce n'est pas un « état » à atteindre. Selon James Banks, enseignant en multiculturalisme, vivre dans une société diversifiée exige « la connaissance, la bienveillance et l’action ». Autrement dit, nous devons nous renseigner sur les gens différents de nous et comprendre leurs problèmes, faire preuve de bienveillance envers eux et prendre les mesures nécessaires pour qu’ils soient traités correctement et équitablement. C'est, en gros, ce que fait une alliée (3).

En tant qu’allié, examinez vos valeurs et principes et les valeurs de votre organisation. Appréciez-vous être traitée équitablement, avec le droit de louer un appartement, de faire des achats dans votre magasin préféré, de manger dans votre restaurant préféré, de postuler et d'obtenir un emploi pour lequel vous êtes qualifiée? Appréciez-vous votre droit à l’instruction et aux soins de santé? Si vous appréciez ces choses, ne pensez-vous pas que tout le monde y a droit? Le racisme, le sexisme, le genrisme, l'âgisme, le capacitisme, etc. sont contraires à ce que la plupart des gens disent valoriser. Selon John Amaechi, il faut « cesser de nous faire l’allié des Noirs [ou d'autres personnes marginalisées] en tant qu'individus et commencer à l’être en tant que principe ou valeur de l’entreprise. Je n’ai pas besoin d’avoir une sœur, une mère ou une épouse pour être contre le sexisme et la misogynie… » (4). Autrement dit, nous n'intervenons pas simplement parce que la personne est noire, asiatique, transgenre ou handicapée; nous intervenons parce que le comportement va à l'encontre des valeurs que nous défendons.

Que dois-je faire pour être une alliée?

Efforcez-vous de comprendre ce que c’est que de vivre dans l’oppression. Prenez le temps de vous renseigner et de mettre ces connaissances à profit.

Si vous êtes privilégié à un ou plusieurs points de vue, vous pouvez vous exercer à être un allié de plusieurs façons.

Choses à faire :

  • Dire à vos collègues que vous ne souhaitez plus écouter de blagues homophobes.
  • Défendre un collègue qui préfère qu’on s’adresse à lui au masculin.
  • Faire remarquer à une membre de sa famille qu’elle doit cesser de tenir des propos racistes. Corriger le langage peut aider à briser le cycle de l’oppression. Le silence lui permet de continuer.
  • Assister à un évènement auquel vous avez été invité par un membre d’une communauté marginalisée. Écouter, apprendre et montrer votre soutien.
  • Tirer des leçons de vos erreurs. Tout le monde fait des erreurs. Si on vous reproche quelque chose, écoutez, excusez-vous, apprenez et changez votre comportement. Ne vous mettez pas sur la défensive.

Choses à éviter :

  • Ne présumez pas que vous êtes une alliée. Dites plutôt que vous essayez d’être une alliée. Étant donné qu’être allié n’est pas un état, mais plutôt un processus, vous étiqueter comme un allié est offensant.
  • Ne parlez pas au nom d’autrui. Ce n’est pas à vous qu’il revient de parler au nom des personnes marginalisées; vous devez plutôt créer les conditions dans lesquelles celles-ci peuvent s’exprimer.
  • Ne vous attendez pas à ce que les personnes marginalisées fassent votre éducation. Si vous jouissez d’un statut privilégié et voulez être une véritable alliée, vous devez fournir l’effort nécessaire. C’est à vous qu’il incombe de vivre ces émotions malaisantes afin que des personnes de couleur, des femmes ou des personnes LGBTQ+ n’aient pas à le faire pour vous (5).

Qu’en est-il sur le lieu de travail?

Des études ont montré que le racisme en milieu de travail crée une insécurité psychologique au sein du personnel, accroit l’absentéisme et les problèmes de santé, étouffe la créativité et peut nuire à la productivité (5). La mise sur pied de programmes favorisant la diversité et l’inclusion, en plus de promouvoir le fait d’être un allié en milieu de travail, peut aider à combattre la discrimination à l’égard des groupes marginalisés.

En milieu de travail, le changement résulte de mesures prises. Si votre milieu de travail n’a rien de plus qu’un document décrivant sa politique, demandez à votre gestionnaire ou à votre représentante des ressources humaines ce que fait l’organisation pour améliorer la diversité et l’inclusion afin d’être plus représentative de la collectivité. Un allié peut jouer un rôle dans la dotation d’une main-d’œuvre inclusive et diversifiée (6). Une formation en alliance inclusive peut motiver le personnel à attirer plus efficacement l'attention sur les préjugés et favoriser un milieu plus inclusif (7).

Un examen de conscience perpétuel

N'oubliez pas que le travail d’un allié n’est jamais terminé. Pour vous aider à entreprendre votre cheminement, voici quelques conseils :

  • Renseignez-vous sur d'autres cultures et sur leur histoire.
  • Examinez et reconnaissez vos privilèges et préjugés.
  • Liez des amitiés authentiques avec des personnes de différents groupes.
  • Encouragez des personnes de groupes marginalisés à prendre la parole et à faire preuve de leadership.
  • Cherchez à changer les politiques ou les problèmes systémiques qui pourraient être à la source d’inégalités.

Continuez à vous impliquer et à vous renseigner sur l’histoire et les enjeux auxquels sont confrontées les communautés marginalisées. Défendez vos valeurs. Prenez soin les uns des autres. Informez-vous et impliquez-vous. Voilà ce qu’il faut faire pour devenir une alliée.

Demandez de l’aide si vous vous sentez dépassé ou si vous ne savez pas par où commencer.

Références

1. https://www.ted.com/podcasts/worklife/building-an-anti-racist-workplace-transcript

2. https://www.bbc.com/future/article/20200403-how-to-overcome-racism-and-tribalism

3. https://ctb.ku.edu/en/table-of-contents/culture/cultural-competence/be-an-ally/main

4. https://www.npr.org/2020/06/08/872371063/microaggressions-are-a-big-deal-how-to-talk-them-out-and-when-to-walk-away

5. https://www.weforum.org/agenda/2020/07/racism-bad-for-business-equality-diversity/

6. https://www.cpacanada.ca/en/news/atwork/2020-10-22-workplace-allyship

7. https://hbr.org/2020/06/restructure-your-organization-to-actually-advance-racial-justice

Welcome to Homewood Health
We are Canada's leader in mental health, in-patient treatment programs and emotional therapy. Whether you're looking for support for yourself, a loved one, or simply need resources on where to start, we can help.

Homewood Locations

Health Centre in Guelph

A premier private facility for addiction and mental health treatment in a comfortable, luxurious setting.

The Residence at Homewood

In Guelph, ON – A premier private facility for addiction and mental health treatment in a comfortable, luxurious setting.

Ravensview in North Saanich

Providing immediate, expert treatment for mental health, addiction and concurrent conditions.

How Homewood can help

Lorum ipsum text to give user understanding to the treatment & intake process. About treatment & process
Support for Bucket #1

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Support for Bucket #2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Support for Bucket #3

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Support for Bucket #4

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.